La charte

Charte éthique du sport de la Communauté française

LA CHARTE ETHIQUE DU SPORT

www.adeps.be

Faire preuve d’esprit sportif, c’est :

  • Respecter les règlements et ne jamais les enfreindre
  • Respecter l’autre comme soi-même et s’interdire toute forme de discrimination sur base du sexe, de la race, de la nationalité ou de l’origine, de l’orientation sexuelle, de l’origine sociale, de l’opinion publique, du handicap ou de la religion
  • Respecter les arbitres, accepter toutes les décisions, sans jamais mettre en doute leur intégrité
  • Respecter le matériel mis à disposition
  • Éviter l’animosité et les agressions dans ses actes, ses paroles ou ses écrits
  • Rester digne dans la victoire comme dans la défaite, en acceptant la victoire avec modestie, ne pas chercher à ridiculiser l’adversaire
  • Savoir reconnaître la supériorité de l’adversaire
  • Refuser de gagner par des moyens illégaux ou par la tricherie, ne pas user d’artifices pour obtenir un succès, respecter l’adage « un esprit sain dans un corps sain »

La générosité, l’abnégation, la compréhension mutuelle et l’humilité sont aussi vertueuses que la volonté de vaincre.
Le sport doit être considéré comme l’école de la solidarité et de la maîtrise de soi.

Charte du Femina Bastogne

La Charte est continuellement étoffée et affinée au fil des saisons, elle a pour objectifs :

  • D’établir des règles de fonctionnement.
  • De donner à chacun des repères, des impératifs et des priorités.
  • De préciser les critères de réussite collective et individuelle.
  • De contribuer au développement et au rayonnement du club.
  • De permettre à chaque adhérent de s’épanouir au sein du club

…Philosophie générale…

            « La mission du club est l’éducatif sportif et social de la jeunesse… »

              « J’ai besoin des autres et les autres ont besoin de moi… »

Au contraire d’un sport individuel le dilettantisme n’est pas de mise dans un sport d’équipe, tous les membres sont tributaires de l’engagement des autres…
           » Dimanche dernier je n’ai pas « pris » le temps de travailler pour l’école…Donc, en conséquence, je ne peux pas me permettre de venir à l’entrainement aujourd’hui  » …

Dans le cadre éducatif de l’apprentissage de la citoyenneté et de la participation…

Les priorités de vie, librement consenties de par l’adhésion au club et à l’équipe, et mises en exergues sont les suivantes dans l’ordre :

-Premièrement, les incontournables obligations familiales (mariages, etc…).
-Ensuite viennent les réelles obligations scolaires ou professionnelles.
-Tertio les engagements vis-à-vis de ses coéquipières, de son équipe, du club…

-Et ensuite, finalement … tout le reste  🙂

On ne peut s’engager de manière conséquente dans une activité sportive en ne respectant pas une certaine hygiène de vie.
La consommation de tabac est strictement et totalement interdite aux compétitrices faisant partie de l’association.
L’absorption de substances dopante, reprises sur la liste des produits interdits, entraînera l’exclusion immédiate et sans appel du fautif. (Voir :www.volleyaif.be)

…L’administration…

Les documents nécessaires à l’affiliation doivent être envoyés à la fédération à l’issue de la période d’essai et dans le mois qui suit la première fréquentation. Il est donc impératif de rendre les documents dûment remplis la semaine qui suit la réception.

Chaque adhérent doit être à jour de sa cotisation pour être en ordre de licence et pour participer aux entraînements et aux compétitions.

…Les Entraînements…

La participation aux entraînements est incontournable et doit être en corrélation avec le niveau de jeu recherché.
La joueuse qui refuse de se « préparer », de s’investir , de faire vraiment des efforts,  n’accédera jamais à un niveau supérieur, le talent seul ne suffit pas…
Afin de ne pas handicaper la préparation collective, il est idéal que dès le début de la préparation en août, toutes les joueuses d’une équipe soient au même minima physique.
Il faut toujours prévenir et surtout motiver une absence. Les entraînements de veille de match sont toujours obligatoires.
Les joueuses sont confrontées durant une saison à partager un entrainement avec un groupe de niveau supérieur et de temps à autre avec des joueuses plus faibles. Au travers de cette approche la volonté est de créer un esprit d’appartenance au groupe ainsi qu’au club, le but est d’éviter d’avoir une ou plusieurs équipes sans connexions ou isolées.

Les étudiantes délocalisées, universitaires ou autres, et qui désirent préserver toutes leurs chances de rester titulaires en équipe première, sont invitées à s’entraîner en semaine dans un club local avec une équipe de même niveau ou supérieur.

L’entrainement du vendredi au sein de son équipe reste évidemment indispensable.

Les joueuses sont invitées à garder une hygiène de vie adéquate et en rapport avec la pratique d’un sport d’équipe et de compétition…

En cas de retard récurrent et prévu, réelles** difficultés logistiques, horaires des transports en communs, horaires de travail, etc…) il est impératif de prévenir l’entraîneur en début de saison.

Lors d’une arrivée tardive exceptionnelle, il est de bon aloi de justifier auprès de l’entraîneur la raison du retard avant de commencer l’activité.

Une liste de présence est tenue en permanence et les joueuses qui à niveau égal, s’entraînent, le mieux et le plus souvent, sont toujours avantagées.

Pour les moins de 18 ans, toutes les absences (autres que maladies ou blessures couvertes par certificat médical) aux activités prévues par le calendrier (entraînements et matches) doivent être justifiées par les parents avant l’activité……

**Avoir à faire quelques centaines de mètres à pied, voire 1 ou 2 kms ne sont pas une « réelle » difficulté logistique.

…Les compétitions…

Le club s’inscrit dans le sport dit de compétition.

La compétition est une saine plus-value pour inciter nos jeunes à se dépasser, à faire des sacrifices pour un but commun, à apprendre à faire des efforts et à récolter les fruits des efforts consentis.

Le club inscrit différentes équipes en compétitions en fonction des obligations imposées par la fédération et en fonction des joueuses à sa disposition.

Les compétitions sont de facto obligatoire pour les joueuses en cas de sélection.

Il n’y a pas de dispense aux compétitions sauf: maladies, blessures, réelles obligations professionnelles, réelles obligations scolaires (blocus universitaires, voyages scolaires, stages …) , réelles obligations familiales, ……

A savoir: En cas de forfait (manque de joueuses pour une compétition) le club se voit sanctionner d’une sérieuse amende non prévue au budget… 

Le match est la récompense de l’entrainement.
La sélection en compétition découle de l’engagement aux entraînements et aux matches.
(« Assister » ou « participer activement » à l’entrainement… vous avez le choix…)

Les sélections en compétitions sont du ressort exclusif de l’entraîneur/coach.

Une sélection est à considérer comme une récompense et un privilège, une non-sélection n’est pas à considérer comme une sanction ou une punition.

La cotisation ne donne pas droit, d’office, aux compétitions.

Une sélection au match dépend de l’assiduité et de l’engagement aux entraînements,
du niveau technique et de forme, et des besoins du moment de l’équipe.

Afin de ne pas ruiner les efforts consentis aux entraînements, il est intolérable de « sortir sans retenue » et surtout de consommer de façon inconsidérée de l’alcool la veille d’un match.

Il est primordial de faire preuve de respect vis-à-vis des marqueurs, des arbitres ou des coaches. Restons conscient que sans ces personnes dévouées, le sport de compétition ne se pratique pas.

Le volley-ball est un sport de compétition et l’objectif doit être d’emporter la partie mais cela n’autorise pas à agresser l’adversaire sous quelque forme que ce soit.

Le club doit se profiler comme une association « jeune », enthousiaste, combative…et humble. Aucune manifestation d’arrogance n’est tolérée.

Plusieurs obligations sociales sont à respecter, avec entre autres :

La ponctualité, l’aide à l’installation et à la désinstallation du matériel, la participation, qu’on soit sur le terrain ou non, au plaisir du jeu en évitant, par exemple, de se désintéresser de la partie en cours des coéquipières lorsque l’on se trouve sur le banc.

…La Capitaine de l’équipe…

Modèles de comportement :
Avoir une hygiène de vie exemplaire et en corrélation avec l’ambition.
Arriver tôt aux séances d’entraînement, et autres activités de l’équipe.
Travailler dur à toutes les séances d’entraînement, mener l’échauffement si nécessaire.
Encourager les partenaires aux cours des séances d’entraînement et aider les novices ou les plus jeunes à s’adapter à l’équipe.

La tâche principale de la capitaine est de donner l’exemple aux autres joueuses.

Les fonctions principales de la capitaine de chaque équipe sont de l’ordre de trois:

1) assurer la liaison entre les entraîneurs et les joueurs
2) servir de leader dans toutes les activités de l’équipe
3) servir d’officiel au niveau de l’équipe lors d’un match

…Le délégué d’équipe, le délégué au terrain…

Le délégué a un rôle d’intermédiaire, de représentant, de médiateur.

Il a un rôle de médiation entre les joueuses et avec toutes les instances sportives et administratives du club.

Il est un relais entre l’entraîneur, le coach et le groupe de parents, il peut être le porte-parole du groupe par rapport à une demande, un problème collectif, individuel.

Il organise les déplacements de son équipe, il a un rôle d’organisation* en rapport à la préparation et au démontage de la salle pour les matches à domicile.

Organisation* = veiller à ce que tout le groupe soit concerné par la tâche.

……Charte de l’entraîneur…. (et de ses Assistants)

Être entraîneur est une responsabilité et un engagement.

Tout entraîneur s’engage à :

–        Faire preuve d’une attitude irréprochable et afficher un comportement exemplaire tant sur les terrains qu’en dehors de ceux-ci : Refuser la violence verbale et physique, respecter et faire respecter le règlement intérieur,
–        Etre présent aux entraînements et aux matches de son équipe aux heures fixées par les plannings du club ou les convocations qu’il remet aux joueurs,
–        En cas d’absence, s’assurer de son remplacement ou de l’information de ses joueurs,
–        Être en avance à l’entraînement.
–        Préparer les séances dans le respect des projets pédagogique et sportif du Club.
–        Accepter de suivre des formations continues internes et externes,
–        Respecter joueurs, arbitres, dirigeants et les autres entraineurs.
–        S’intéresser et participer activement à la vie du club et des autres équipes,
–        Collaborer de manière active avec les dirigeants du Club, communiquer avec  les autres entraîneurs et les cadres techniques,
–        Se présenter et participer obligatoirement aux réunions organisées par le club (Réunions entraîneurs, réunions de la commission sportive, Assemblée générale, formations internes …)

…Les parents…

Nous sommes de facto « partenaires » dans l’éducation de vos enfants ; en effet ceux ci passent parfois plusieurs heures au club par semaine.
Toute une série de paramètres éducatifs, familiaux et sportifs, font l’objet de convergences et il est évidemment préférable que nous allions dans la même direction, en vous précisant expressément que nous ne cherchons absolument pas à nous substituer à votre rôle.
Il est indispensable de préparer nos jeunes à une certaine discipline dès l’adhésion au club, et il est également indispensable de conscientiser les parents des engagements nécessaires à chaque niveau sportif.
Fort de notre expérience partagée avec celles vécues par d’autres clubs et également dans d’autres disciplines sportives souvent plus exigeantes, nous sommes convaincus que combiner les études et le programme que nous proposons est réaliste
et moyennant une bonne gestion … favorise même de bons résultats scolaires, car cela incite les joueuses/étudiantes à bien s’organiser, à apprendre à gérer le temps, et à faire de bons choix.

Les parents sont également sollicités, afin de nous aider à veiller à une bonne hygiène de vie, à une diététique compatible avec le niveau sportif.

Il est également nécessaire de vous exposer ce qui suit :

Le championnat débute en général mi-septembre, une bonne préparation dans la pratique d’un sport d’équipe s’étale « idéalement » sur six semaines.
Afin d’éviter de programmer des matches officiels, pendant les congés scolaires (Noel, Carnaval, Pâques…), ou pendant une période de blocus incontournable, notamment en janvier pour les universitaires.
Nous disposons du pré-calendrier dès le mois de juin pour la saison suivante, et en cas de problème, nous avons les moyens de trouver une solution à ce moment précis et pour autant que nous soyons prévenus à temps …

Les activités extra sportives:

Lors de sa création en juin 2005, le fondateur avait conscience qu’il aurait d’énorme difficulté a réunir le budget nécessaire à sa continuité. D’autant qu’il souhaitait se démarquer des autres clubs de la région, en refusant de se cacher derrière la démographie ou la géographie de notre province, prétextes usuel redondant mis en avant pour se trouver des excuses en rapport aux échecs récurrents face à nos voisins des autres provinces et de Flandre….

Traditionnellement et cela fait partie de notre ADN, nous nous entraînons plus que les autres clubs de la province afin de faire les mêmes efforts que dans les autres provinces de Belgique….

Nous avons de ce fait plus de frais de salles par équipe….ET paradoxalement nous sommes un des seul club de la province à ne pas bénéficier de rentrée régulière via une cafétéria et donc, nous devons organiser des activités extra sportive afin de nous permettre de financer ces entraînements et notre vision…..

 

 

« Une des conditions du bonheur dans la vie est de se réaliser pleinement.

Et pour se réaliser de façon optimale, il ne faut pas craindre l’effort.

On ne garde de bons souvenirs que de ce qui a coûté… »